Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Contenu archivé

L'information indiquée comme étant archivée est fournie aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

4. Qualité des données

Historique
Précision de localisation
Précision des attributs
Cohérence logique
Cohérence avec d'autres produits
Intégralité

Les éléments composant la qualité des données spatiales déterminent dans quelle mesure les données remplissent leur fonction première en décrivant pourquoi, quand et comment elles ont été créées et en indiquant leur précision. Les composantes servant à définir la qualité des données, et qui présentent un aperçu sur leur objet et leur utilisation sont : l'historique, à la précision de localisation, à la précision des attributs, à la cohérence logique et à l'intégralité. Ces renseignements sont fournis aux utilisateurs des produits de données spatiales diffusés dans le cadre du recensement.

Historique

L'historique des données spatiales comprend une description des fichiers d'origine à partir desquels les données ont été extraites ainsi que des méthodes utilisées, y compris la date des fichiers d'origine et les transformations effectuées en vue de la production de la version définitive des fichiers numériques.

Couche des routes

Les données de la couche routière sont tirées de l'Infrastructure de données spatiales de Statistique Canada d'après une copie de la Base nationale de données géographiques. Il s'agit d'une base spatiale qui comprend le réseau routier du Canada, ainsi que des attributs de route (nom, type, direction et tranches d'adresses). La Base nationale de données géographiques est créée à partir de quatre sources principales de données :

  • Fichiers du réseau routier de Statistique Canada
  • Cartes 1:50 000 et 1:250 000 de la Base nationale de données topographiques
  • Cartes 1:1 000 000 de la Carte numérique du monde
  • Données des routes d'Élections Canada.

D'autres renseignements sur les routes étaient incorporés d'une variété d'autres sources incluant les cartes municipales et les données des routes de sociétés privées. Toutefois, l'actualité de la Base nationale de données géographiques varie d'une région à l'autre, selon la source des données. Le tableau 4.1 donne des détails sur la répartition des traits selon la source.

Tableau 4.1  Nombre de traits et somme des valeurs de longueur selon la source de données.
Tableau 4.1
Nombre de traits et somme des valeurs de longueur selon la source de données

Le texte qui suit décrit les mesures prises pour intégrer des données de diverses sources à la Base nationale de données géographiques.

Fichier du réseau routier de 1996
Dans les régions métropolitaines de recensement et les grandes agglomérations de recensement, les Fichiers du réseau routier de 1996 de Statistique Canada constituaient la principale source de données. Ces fichiers ont été créés à partir de diverses cartes originales à différentes échelles et ont été mis à jour par la Division de la géographie pendant plus de 25 ans. Les fichiers comprenaient des noms de routes, des tranches d'adresses et un riche ensemble d'arcs de routes. Les cartes utilisées pour constituer et mettre à jour les fichiers du réseau routier comportaient diverses échelles et portaient sur différentes années. Par conséquent, la qualité de la géométrie varie d'un endroit à l'autre du point de vue de la précision de localisation absolue.

Les données des Fichiers du réseau routier de 1996 ont été mises à jour, améliorées et intégrées à la Base nationale de données géographiques au cours de l'étape de l'élaboration. Les traits qui ne représentaient pas des routes ont été supprimés. Les rues ont été corrigées géométriquement (c'est-à-dire géoréférencées) pour correspondre à la précision supérieure de la Base nationale de données topographiques. Le format des tranches d'adresses n'a pas été modifié, à l'exception des caractères alphabétiques des valeurs ayant été remplacés par des caractères numériques. Dans la plupart des cas, les noms entièrement en majuscules ont été convertis en majuscules et en minuscules. En outre, le champ comprenant les noms de routes a été allongé afin de pouvoir inscrire les noms complets des routes plutôt que les abréviations.

Base nationale de données topographiques
La Base nationale de données topographiques (BNDT), qui est produite par Ressources naturelles Canada, comporte une géométrie stable et précise ainsi qu'un modèle uniformisé de classification des routes. Dans les régions plus densément peuplées du Canada, l'échelle employée est 1:50 000, tandis que dans les régions plus au nord où la population est plus dispersée, l'échelle employée est 1:250 000. Contrairement les Fichiers du réseau routier de 1996, la BNDT ne comprend pas de tranches d'adresses de voirie ni d'information sur les noms de rue. La BNDT a servi de source au réseau routier de la majeure partie du sud du Canada, à l'extérieur des régions métropolitaines de recensement et des grandes agglomérations de recensement qui étaient couvertes par les données du fichier du réseau routier et d'Élections Canada.

La géométrie de la BNDT a servi de norme pour la Base nationale de données géographiques, c'est-à-dire que toutes les données spatiales ayant servi à la création de la Base nationale de données géographiques ont été ajustées verticalement (géoréférencées) et que leurs limites coïncident afin de correspondre à l'échelle plus élevée de la géométrie de la BNDT.

Carte numérique du monde
La Carte numérique du monde est une carte numérique à l'échelle 1:1 000 000, qui a été établie principalement pour être utilisée en aéronautique. Elle a servi de base de données pour établir la géométrie routière des régions peu peuplées du Canada, principalement dans le Nord. Elle ne comprend pas de noms de routes ni de tranches d'adresses.

Base de données géographiques d'Élections Canada
En 1993, Élections Canada a entrepris la compilation de la Base de données géographiques, à partir des données du fichier du réseau routier, de la Base nationale de données topographiques et de la Carte numérique du monde. Des cartes papier des régions non couvertes par le fichier du réseau routier ont été créées et distribuées aux directeurs de scrutin d'Élections Canada, qui y ont ajouté des noms de routes, à partir des données recueillies sur le terrain. Élections Canada a mis à jour le réseau routier en y intégrant les nouvelles routes, ainsi que les noms de route, mais pas les tranches d'adresses.

Du fait de l'ajout de nouvelles routes, la nouvelle géométrie ne correspond pas toujours à la géométrie initiale de la Base nationale de données topographiques. Chaque fois que des données plus récentes d'Élections Canada pouvaient améliorer la quantité de données sur les routes et leur qualité, elles ont été ajoutées au fichier du réseau routier de Statistique Canada pour constituer la Base nationale de données géographiques. Ce sont principalement des nouvelles routes et des nouveaux noms de routes qui ont été ajoutés. Le format utilisé par Élections Canada a été conservé : lettres majuscules et minuscules, accents, type de route et direction mais aucune tranches d'adresses de voirie.

Autres sources
Outre les cartes numériques obtenues des gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux et de sources privées autorisées, des parties de la Base de données géographiques comprennent des renseignements fournis par les directeurs de scrutin d'Élections Canada (cartes des 38e élections générales qui se sont tenues à l'été 2004), les bureaux régionaux de Statistique Canada (cartes de collecte des secteurs de dénombrement de 1996), des données du Recensement de 2006 de Statistique Canada et d'autres documents préparés par des entreprises privées telles que PLANET qui est le système d'information sur les biens immobiliers du Nouveau‑Brunswick.

Précision de localisation

Cet élément de la qualité indique la précision absolue et relative de la localisation des traits géographiques. La précision absolue s'entend du degré de correspondance entre les coordonnées figurant dans l'ensemble de données et les vraies valeurs ou celles acceptées comme telles. La précision relative s'entend du degré de correspondance entre la localisation relative des traits et leur vraie localisation relative ou celle acceptée comme telle. Les énoncés relatifs à la précision de localisation font état de la qualité du fichier ou du produit final après toutes les transformations dont il a fait l'objet.

Précision de localisation absolue

La précision de localisation absolue s'entend du degré de correspondance entre la localisation des traits dans une base de données géographiques et leur véritable localisation (c'est-à-dire la proximité des valeurs des coordonnées indiquées et des valeurs acceptées comme vraies).

Les données de la couche routière de l'Infrastructure de données spatiales servent à l'analyse statistique et aux opérations du recensement seulement. La position absolue des routes de l'Infrastructure de données spatiales varie selon les fichiers de source et les documents utilisés pour élaborer et mettre à jour la base de données. Par conséquent, l'Infrastructure de données spatiales ne convient pas aux applications de mesure de haute précision, comme celles liées aux travaux de génie et aux transferts de propriété, ni à d'autres utilisations qui pourraient nécessiter des mesures très précises de la surface de la terre.

Au cours de l'étape de l'élaboration, la couche des routes a été géoréférencée, afin que ses données correspondent à la localisation dans la Base nationale de données topographiques (BNDT), qui a servi de référence. Après l'élaboration, le processus de géocodage a été appliqué aux documents utilisés pour maintenir et améliorer le contenu du réseau routier. On s'attend par conséquent à ce que ces arcs assortis géométriquement comportent une précision de localisation semblable à celle des données de référence correspondantes utilisées au moment de la création de la base de données. Il faut noter que la source de référence sélectionnée pour les différentes régions géographiques dépendait d'une variété de facteurs, comme la taille de la population, l'emplacement géographique (urbain ou rural) et la disponibilité des données de la BNDT/Carte numérique du monde. Par exemple, dans les grands centres urbains, les données à l'échelle du 1:50 000 de la BNDT ont généralement servi de données de référence. Ainsi, dans ces régions, les routes qui ont été assorties géométriquement auront une précision de localisation semblable à celle des routes de la BNDT (plus ou moins 10 mètres environ). Dans les régions qui utilisaient les données de référence 1:250 000 de la BNDT et de la Carte numérique du monde, la précision de localisation des routes qui ont été assorties géométriquement est de plus ou moins 300 mètres environ (BNDT) et entre plus ou moins 2 100 et plus ou moins 4 300 mètres (Carte numérique du monde), respectivement.

La précision de localisation des arcs, n'ayant pu être assortis parce qu'ils ne figuraient pas dans les données de référence, n'a pas été mesurée. Ces arcs ont été numérisés à partir de cartes papier annotées par les directeurs de scrutin d'Élections Canada et les agents régionaux de Statistique Canada. Bien que l'information sur les attributs des arcs et la position de ceux‑ci par rapport à d'autres traits soient très précises, il est impossible d'estimer la précision de localisation absolue de ces routes.

La précision de localisation absolue ne constitue pas une exigence dans le cadre des processus des élections et du recensement.

Précision de localisation relative

Par précision de localisation relative, on entend le degré de correspondance entre la localisation des traits dans une base de données géographiques et leur véritable localisation.

Dans le cas de la Base nationale de données géographiques, la précision de localisation relative est importante. Une route doit figurer au bon endroit par rapport aux autres routes et traits physiques.

Au cours de l'étape de l'élaboration, l'ensemble de données a fait l'objet d'une vérification rigoureuse du point de vue de sa précision de localisation relative. Le réseau routier a été superposé à la couche hydrographique, à la couche des lignes de transmission et à la couche des chemins de fer.

Précision des attributs

La précision des attributs se définit par la précision des attributs quantitatifs et le caractère approprié des attributs non quantitatifs. La précision de deux attributs de routes suivant a été vérifiée : nom de la route (nom) et tranche d'adresses ('adr_déb_g', 'adr_fin_g', 'adr_déb_dr', 'adr_fin_dr'). Les tranches d'adresses tiennent compte du caractère complet des adresses des arcs individuels.

Nom de rue

Pendant la phase de développement, nous nous sommes assurés du bon transfert et de l'association d'un attribut spécifique (par exemple : nom, type, direction, et tranche d'adresse) à l'attribut géométrique spécifique. Ceci inclut l'association et la précision.

Les informations sur les noms de rue et les attributs des tranches d'adresses provenant du Fichier du réseau routier de 2008 sont présentées dans le tableau 4.2.

Cohérence logique

La cohérence logique décrit la fidélité des relations entre toutes les variables d'un ensemble de données. Par exemple, un arc routier qui ne comporte pas de nom de route ne devrait pas comporter de type de rue.

Au cours de l'étape de la création, l'ensemble des données de la Base nationale de données géographiques a fait l'objet d'essais rigoureux du point de vue de la cohérence logique. Toutes les erreurs de cohérence ont été corrigées.

Les relations nœuds-lignes-surfaces satisfont aux exigences topologiques spécifiées dans le modèle de données ArcInfo®.

Cohérence avec d'autres produits

La position des arcs du Fichier du réseau routier de 2008 correspond généralement à celles du Fichier du réseau routier de 2007, mais ne correspond pas nécessairement à celles des Fichiers des limites de 2006 et 2001 et du Fichier du réseau routier du 2006 et 2001.

Intégralité

L'intégralité a trait à la présence ou à l'absence de traits géographiques, de leurs attributs et de leurs relations. De nombreux nouveaux traits routiers qui ne figuraient pas précédemment dans les fichiers numériques d'Élections Canada et de Statistique Canada ont été ajoutés à la Base nationale de données géographiques, afin de créer une couche des routes plus complète pour l'ensemble du Canada.

Routes

Des traits non trouvés dans les fichiers du réseau routier précédents ont été ajoutés au Fichier du réseau routier de 2008 afin d'améliorer la couverture du réseau routier au niveau national. Le tableau 4.2 indique le nombre de traits de routes du Fichier du réseau routier de 2008.

Tableau 4.2  Nombre de traits de routes dans le Fichier du réseau routier de 2008.
Tableau 4.2
Nombre de traits de routes dans le Fichier du réseau routier de 2008